Pinterest, éthique et blog

En tant que créatrice de communauté et créatrice de nombreux « monstres pinteressantes » (que celle qui n’aime pas épingler des idées ose jeter la première pierre) je me pose beaucoup de questions sur Pinterest, et l’éthique du partage, de la diffusion de contenus. Que diriez vous d’une petite réflexion dans notre communauté ?

Droits d’auteurs, de diffusions ?

Au départ de ma réflexion cet article(en anglais), puis une série d’autres en français sur le non-épinglage ou encore les droits d’auteurs, le gros de ma réflexion tourne sur le respect des droits d’auteur et le fait que chaque créateur de contenu online devrait avoir le droit d’avoir le choix de diffuser ou non son contenu sur Pinterest car pour moi tout comme pour Amélie, au début, je voyais Pinterest comme  » une boite à idées, endroit de voyage, bouffée d’air… mais pas comme plagiat; pour moi, c’était un peu comme feuilleter un magazine de déco, de brico pas plus ».

Combien d’entre nous ont lu et compris les termes d’utilisation ? C’est ce que je pensais un petit rappel s’impose et vous le trouverez ici. Et combien d’entre nous trouve qu’il y a somme toute une certaine hypocrisie dans la façon de faire correctement son épinglage? L’idée de base de partager ses bookmarks via un réseau de followers de façon ultra restrictive est un peu illusoire : le contenu partagé doit vous appartenir (mais on vous propose un bouton de partage à installer sur votre site pour que vos lecteurs épinglent votre contenu ?!), les compagnies et sociétés ne sont pas bienvenues pour diffuser leurs produits (faites ce que je dis et non ce que je fais, Pinterest génère comment ses revenus ?…). Entendons nous, je ne fais pas le procès d’éthique de Pinterest, j’en suis une grande fan de la première heure, j’ai plusieurs « boards » et quand dans une entrevue on me demande à quel site aurai-je aimé collaborer je réponds sans sourciller Pinterest. De ma réflexion et celle de biens des créateurs graphiques/design/crafts, ils sont avant tout victimes de leurs succès et n’arrivent pas à évoluer aussi vite que leurs utilisateurs et les utilisations dérivées, certaines d’ailleurs comme Rose Flash souhaitent « arrêter pour ma part d’utiliser Pinterest, et si leur termes ne se clarifient pas d’ici 3 mois, je vais deleter mon compte. Je ne suis pas d’accord avec leur déresponsabilisation (en cas de litige, leur termes spécifient que le pinneur est responsable de violation de copyrights. Bref ils s’en lavent les mains). Ils demandent à ce que tu détiennes les droits du visuel que tu pin mais pinner son travail et sa promo est mal vue… bien des débats! » .

Vient ensuite l’épingleux dilemme des droits d’auteurs. Plusieurs créatrices dont M comme Muses « Quand on parle de plagiat, mon cœur se serre. S’inspirer du travail de quelqu’un c’est une chose; le copier c’est autre chose. Pinterest est un outil formidable si il rend hommage aux auteurs de ce qui y est déposé » ou encore Tchoubi « Ce qui m’agace ce sont les liens manquants souvent à la source, plus la possibilité de vendre en reproduisant notre travail. Est-ce que tu laisses les lectrices épingler tes créations toi? « , toutes ont la même peur via la facilité du plagiat et la viralité d’un accès vers ses créations, du partage de notre générosité de créatrice et de comment le protéger. Mesdames, je ne veux pas vous affoler mais ayez bien conscience que Pinterest n’est que l’arbre qui cache la foret. Pinterest ne vient que donner de la facilité à la diffusion de vos création. Facebook, Twitter, Stumbleupoun ou autres sites agrégateurs de contenus permettent tout autant le plagiat pour celui qui souhaite copier; surtout si comme moi vous avez vu dans le microbloging et les médias-sociaux des beaux outils de développement et d’élargir votre trafic et votre influence.

Que faire contre le plagiat ?

A mes yeux, le web est rempli de personnages de western façon « le bon, la brute et le truand » dans le rôle du bon : le généreux créateur partageur toujours prêt à aider, enrichir le web; dans le rôle de la brute : celui qui copie en pensant que pas vu pas pris ou que parce qu’il change la couleur, change un mot ou ajoute un bouton sur la création d’un autre cette création lui appartient; et dans le rôle du truand : celui copie, s’en fiche royalement et en retire de l’argent. Bref, comment se protéger du plagiat ? Qu’il vienne de Pinterest ou d’un autre vecteur de diffusion ? Voici ma petite marche à suivre, si vous vous rendez compte que vous avez été victime d’un plagiat (et croyez en mon expertise de fille souvent copiée mais jamais égalée, vous remarquez que je le prends avec humour…jaune) :

  • Demandez vous d’abord si il est indiqué clairement sur votre site que le copiage n’est pas autorisé, que si on utilise votre travail la source soit citée etc…L’utilisation des pictos de Creative commons est facile à installer, à utiliser et assez répandu pour être connu ou du moins susciter un questionnement de la part d’un copieur potentiel. Si rien est présent sur votre site, n’encouragez vous pas le plagiat ?
  • Ne pétez pas votre coche, je sais plus facile à dire qu’a faire. J’avoue avoir déjà un peu beaucoup péter ma coche en me rendant compte que mon personnage de Sofée avait été utilisé ou que mes textes étaient copiés (et je ne parle même pas de mes pdf gratuits et autres patrons de couture créés avec beaucoup de générosité)…Mais si vous agissez comme un bulldog attendez vous à une réaction de bulldog, respectez l’autre, ses connaissances mais aussi ses ignorances : ce nouvel utilisateur du web ignore l’éthique de diffusion, les droits d’auteurs : rappelez les lui avant de lui rentrer dedans (je parle en connaissance de cause héhé !).
  • Contactez la personne qui vous plagie par courriel (juste le fait de recevoir un courriel de votre part devrait déjà suffisamment effrayer la plagieuse), expliquez clairement, poliment mais fermement que le fruit de votre travail (texte, photo, pdf,…) vous appartient, que vous autorisez (selon les CreativeCommon qui régissent les droits d’auteurs sur votre site) qu’on vous site comme source mais pas qu’on recopie et colle le contenu; aussi que vous espérez qu’elle le comprend et va effacer son acte dans les 24h sans quoi vous serez obligée de prendre d’autres actions plus drastiques. En général, ça s’arrête la, même si la personne parait souvent outrée etc…et a du mal à comprendre, il ne tient qu’à vous de ne pas répondre à l’agressivité au même titre qu’il ne tient qu’à vous de pardonner et de passer à autre chose.
  • Si la personne qui vous plagie n’agit pas, vous ignore ou vous menace (et oui, le monde n’est pas rempli que de paillettes roses), si il s’agit d’un site présent sur une plateforme du style canalblog, wordpress, blogspot ou overblog c’est facile, contactez les avec les faits décrits (lien source, lien copieur, copie des courriels échangés), ils rentreront en contact avec l’auteur du blog et menaceront de fermer son blog, en général ça suffit à ce que la personne devienne raisonnable et respecte vos droits d’auteurs. Si il s’agit d’une personne qui tire un intérêt pécuniaire de votre création, il ne vous reste que les voies légales : mais attendez vous à ce que ça soit long, éprouvant et cher surtout si vous vous attaquez à une grosse compagnie, mon conseil serait d’interagir dans la communauté social (Facebook, blog ou twitter) de la dite entreprise, une solution à l’amiable serait envisageable (n’oubliez pas de demander l’avis d’un avocat).

Définissez votre éthique :

Personnellement, j’ai une éthique définie depuis mes débuts en ligne, et elle est venue s’étoffer au grès des années, de mes expériences, et je ne vous conseillerai que trop de définir la votre, en quelques lignes voici un condensé des miennes :

  • Ne pas faire aux autres ce que je n’aimerai pas qu’on me fasse (règle de vie générale)
  • Il n’y a AUCUN problème à dire qu’on s’est inspirée du travail de quelqu’un à condition de ne pas copier/coller et de citer la source (par exemple, j’ai créé cette magnifique robe facile, à l’aide du patron et des explications gratuits disponibles sur le site de LeffetCréa, c’est la bonne façon de faire; copier et coller tout le tuto et le rendre disponible sur son site n’est pas la bonne façon de faire)
  • Ne jamais tirer d’avantage pécuniaire du travail d’une autre (un patron disponible gratuitement ou un tuto gratuit ne doit pas être une source pour votre collection de vêtements vendus en ligne ou des ateliers que vous donnez)
  • Ce n’est pas parce que je change un petit quelque chose sur une création d’un artiste que ça veut dire que cette création m’appartient
  • Quand je partage un « épinglage », je vérifie que le lien fonctionne, qu’il est direct (par exemple pas besoin de passer par 8 sites pour obtenir le lien d’origine) et si il n’y a pas de lien, je m’abstiens d’épingler.

Si vous ne souhaitez pas que vos créations soient épinglées, soyez claire dans votre démarche, mais n’oubliez pas que si vous diffusez vos créations via facebook ou twitter, on peut également vous copier. Mais ne devenez pas parano pour autant.

Bref, de toute cette réflexion, j’espère que vous verrez la diffusion de vos œuvres différemment, que vous resterez vigilantes sur vos droits d’auteurs et comment respecter également ceux des autres. A mes yeux Pinterest est un formidable outil de diffusion, de réseautage et d’inspiration surtout lorsqu’il est utilisé dans la légalité, dans la conscience de ses actes. Ne soyez pas dans le « fast food » et la facilité de diffusion des médias sociaux, questionnez vous si les liens épinglés, ou partagés, les créations produites respectent les droits d’auteurs. Il est évident qu’avec le succès et la facilité de diffusion sur les plate-formes de réseautage, les administrateurs ne peuvent pas avoir les yeux partout, il est certes hypocrite de leur part de s’en laver les mains mais il est tout autant hypocrite de notre part utilisatrices de se laver les mains car eux s’en lavent les mains !

Si les comportements des utilisateurs étaient plus éthiques, il me semble qu’on n’aurait bien moins de problèmes de droit d’auteur, non ? Qu’en pensez vous ?

(A toutes celles qui m’ont aidée dans mes réflexions de droits d’auteurs, de Pinterest et médias sociaux depuis plusieurs jours, un gros merci : Manon, Hélene, Gaelle,Valérie, Nathalie, Amélie, Rozenn pour avoir partagé vos avis avec moi !)

 

Fan de News ?

Abonnez-vous a la newsletter et recevez les articles les plus interessants de la communauté directement par email

Nous ne partagerons jamais votre email

9 commentaires a Pinterest, éthique et blog

  • déconome

    Merci pour cet article éclairant Sophie. Moi je ne suis pas vraiment créatrice alors je n’ai encore jamais remarqué de plagiat sur mon blog. En revanche, je suis bien consciente d’utiliser les images d’autres blogs ou sites pour illustrer mes articles. Ma politique: je cite toujours d’où viennent mes images + je fais un lien sur l’image qui relie directement à l’autre blog ou site. Je regrette qu’une grande partie des blogs déco ne le fasse pas. Je ne republie jamais sur mon blog quelque chose vu tel quel ailleurs, mais je sais que plusieurs blogueuses copient tout simplement des articles vus sur des blogs anglophones. Quant à Pinterest, il faut absolument faire l’effort de remonter à la source de l’image, car tel le téléphone arabe, celle-ci se dilue en fonction des personnes qui n’ont pas cité correctement. C’est le gros gros défaut de Pinterest qui démultiplie puissance 1000 les erreurs sur les droits d’auteur.

  • Sophie

    @Deconome : j’avais remarqué cette pratique de sites franco qui copient, traduisent, ne font même pas l’effort de créer leur version reprenant les photos de l’auteur et ajoutent le lien, sauf que honnêtement une fois que tu as tout le DIY ou tout l’article traduit quel est l’intérêt d’aller sur le site source ???? Certains sites demandent la permission de traductions d’autres s’octroient le droit de le faire… Tu sais il n’y a pas que les créations qui sont copiées, j’ai arrêté d’écrire des articles sur mon développement, l’agrandissement l’épanouissement via la créativité car c’était trop souvent copié car « ça parlait tellement comme moi, exprimait clairement ce que je ressentais… » me disaient les plagieuses…On peut en parler des heures ;)

  • Nathalie

    Bravo Sofée pour tout ce travail d’analyse!!!! Tu as toute mon admiration pour cet excellent résumé.

    Tu me fais réaliser soudainement que je n’ai aucune règle d’utilisation sur mon blogue concernant le contenu qui s’y retrouve.

    J’ai consulté sur Pinterest les images venant de Tchoubi. 50% ne sont pas mes créations! Ce sont des images d’autres créatrices dont j’avais publié la source+lien sur mon blogue, à titre d’inspiration thématique. On doit absolument aller à la source de l’image avant d’épingler!! J’en glisserai un mot sur mon blogue.

    Si tu permets, j’aimerais également référer ton article…..Si tout le monde prend la peine de s’informer et de réfléchir, nous avancerons certainement d’un pas dans la communauté créative!

    Merci!
    Tchoubi

  • Sophie

    @Nathalie : je me rends aussi compte que j’ai ma part de devoir/ménage à faire surtout au début ou j’épinglais. Je te conseille une charte effectivement, surtout dans la mesure ou tu comptes autoriser tes lectrices à t’épingler à un moment ;)
    Merci de le partager sur ton site, je n’ai peut être pas penser à tout et à mon avis cet article devra être réédité et enrichi au fur et à mesure des changements de politique de Pinterest ou autres créations de nouvelles plate-formes et des réflexions et partages des créatives que nous sommes…

  • Nathalie

    Ah! L’important est qu’on s’ajuste et qu’on s’en ferme pas les yeux ;-)

    En passant, je ne reprendrai pas tes propos (juste pour être claire!), je ferai un lien vers ton article pour celles qui veulent s’informer à une bonne source.

    Je pense imager quelques exemples du genre « à faire » « à ne pas faire »….avec des images de mon site.

  • Sophie

    Bonne idée les « à faire » et « à ne pas faire » :)
    Oui oui ne t’inquiète pas j’avais compris dans ce sens : vive le partage !

  • stef et sa belette

    tu as raison
    je n’avais pas vu la chose comme çà ! je reconnais ne pas voir le mal ! brrr ! mais tu as raison !

  • Hélène

    Merci pour ton article. C’est une réflexion très intéressante sur le sujet. J’utilise Pinterest bien souvent en surfant de façon très rapide grâce au fameux bouton mais je vais faire un peu de tri et surtout vérifier les liens des images que j’ai pu re-pin.

  • Sophie

    @Stef : je parle malheureusement en connaissance de causes, je me fais pas mal plagier que ça soit article ou tuto. J’essaye de le prendre cool mais a chaque fois mon cœur bondit (et pas d’amour ;) )
    @Hélène : oui je pense que c’est la facilité le problème on se rend un peu comme dans une attitude de zombie « fastfood » de l’information. Parfois ça fait du bien de prendre du recul.

  • Laisser un commentaire :